Art et culture

Chronique d’une Muslim (presque) parfaite #1 : le Hajj

It’s Hajj time ! Ma cousine Amira a décidé d’aller au Hajj. Pour les non-initiés, le Hajj ou Grand Pèlerinage est l’un des 5 piliers majeurs de l’Islam qui prescrit à tout musulman de se rendre à La Mecque pour se purifier le corps et l’esprit. Bref, si tu fais ton pèlerinage, tu augmentes direct ta street-cred et t’as grave la classe parce que tu peux te faire appeler « Hajj » par tous tes potes.

Quelques jours avant le départ de ma hajja-to-be cousine, on décide de se retrouver autour d’un café avec quelques amies pour qu’elle nous raconte un peu son programme « paradisiaque ». On commence à discuter et elle nous explique qu’elle reviendra de son pèlerinage avec une âme clean de chez clean. Et là c’est l’épiphanie dans nos têtes…

« – Mais du coup vu que tous tes pêchés seront pardonnés en revenant du Hajj, tu peux faire des trucs de malade avant de partir ? Genre tester plein de choses hyper interdites que t’as jamais fait avant ?

– Heuuu… Nan je pense pas que ça fonctionne comme ça…., répond l’intéressée.

– Attends mais bien-sûr que si ! – tête de nana trop contente de son idée – Regarde, le bacon par exemple, avoue que ça a l’air archi bon quand ils le montrent dans les films américains. Ou dans les pubs du McDo. C’est pas un pêché de ouf donc sûr que tu seras pardonnée. Ou bien teste la version soft, les chips au bacon, à ce qu’il parait ils mettent que des arômes !

– Ouaaaai meilleure idée ! s’écrient en cœur les filles mortes de rire.

– Starghfullaaah, starghfullah, répond Amira en levant les yeux au ciel.

– Okay le truc encore plus drôle serait de tourner une mini-vidéo pour faire le buzz sur Youtube, s’époumone Lilia. Le titre ? ‘Going wild before Hajj’ !!

– OMG, faut tellement faire ça. Bon du coup, il faut obligé intégrer un passage où tu enlèves ton voile et sors ta tête par la fenêtre et tourne tes cheveux comme les danseuses rebeus de cabaret avec en bande son It’s getting hot in here de Nelly !!, lance Sabrina pliée en deux.

– Ou bien tu te fais un rail de coke enfin tu mets zaama de la farine parce que c’est abusé là, c’est trop haram, glisse discrètement Fati.

– Hééééé j’ai encore mieux les meufs, crie Christine. Venez on la filme en train de voler une voiture ?

– Nan ça fait trop cliché ça… ça me rappelle Mouloud, vous vous souvenez de lui ? Vous savez le petit voyou qui avait volé la voiture de tonton Mounir un peu fat et grave relou ? Ben il s’est reconverti en peudo-imam et il traine avec des gars peu recommandables en qamis-baskets, raconte une des filles.

– Subhannallah, subhannallah, comme les gens changent, répond Amira. »

On se tourne toutes vers Amira, le regard attendri. Elle qui a commencé à porter le voile en première il y a tout juste deux ans, nous explique que les traditions nous poussent à aller faire le pèlerinage uniquement lorsque l’on atteint un âge particulièrement avancé. Mais au contraire, à partir du moment où l’on arrive à réunir les fonds suffisants, que ce soit à 20 ou 40 ans, il ne faut pas attendre et sauter le pas. Le pèlerinage est un voyage particulièrement éprouvant qui nécessite une endurance physique importante pour résister aux 50 degrés dans les montagnes d’Arafat.

On se quitte alors, le sourire aux lèvres en se disant tout bas que ce sera bientôt notre tour inshallah….

_________________

La Muslim Masquée

P.S/ N’hésitez pas à laisser vos commentaires en bas pour me dire ce que vous en pensez ! Partagez vous aussi vos anecdotes de famille ou d’amis qui sont allés au Hajj.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *